Définition du Backoffice: dans les coulisses des sites

Définition du Backoffice: dans les coulisses des sites

Définition du Backoffice: dans les coulisses des sites

Accéder au backoffice, c’est comme entrer dans les coulisses d’un théâtre!

Alors ouvrons les rideaux et mettons en lumière se qui se cache derrière un site web!

La face cachée d'internet!

La face cachée d'internet!

Les web-designers, développeurs et créateurs de contenu digital utilisent en général un CMS pour pouvoir ajouter, modifier et personnaliser facilement un site internet.

Derrière ce mot barbare qu’est CMS ( Content Management System ou Système de Gestion de Contenu dans la langue de Molière ), se cache un logiciel déployé sur un serveur web qui va permettre de créer des pages presque aussi facilement qu’avec Word.

Le plus connu propulse plus de 60% des sites web du monde, et vous le connaissez sans doute : WordPress.

Il en existe pourtant de nombreux autres, qui ont chacun des avantages et des inconvénients comme Drupal ou Joomla.

Les webmasters se connectent à leur Backoffice ( ou BO pour les intimes ), pour pouvoir éditer le contenu de leur site : c’est la porte d’entrée vers la gestion de contenu.

A contrario, ce qui est visible par l’internaute s’appelle le Front Office, c’est ce qui est mis en avant.

Chaque mot, couleurs, typographie et texte est réfléchi et renseigné en amont sur le Backoffice du site. C’est une interface totalement différente du site que le CMS propulse, qui permet de gérer les contenus des pages, paramétrer les réglages, créer et compléter toutes les rubriques ou encore éditer le design du site.

Dans le cadre d’un site marchand, le backoffice est en plus « l’arrière-boutique » où est gérée la logistique liée à la vente: gestion des stocks, catalogue produits, moyens de paiements, expéditions…

Parmi les CMS orientés vente en ligne les plus connus, vous retrouverez le module WooCommerce pour WordPress, ou encore des CMS entièrement dédiés comme Prestashop ou Magento.

Allez, show must go on!