Conférence SEO Google à Montpellier, quand Dieu prit la parole

Conférence SEO Google à Montpellier, quand Dieu prit la parole

Conférence SEO Google à Montpellier, quand Dieu prit la parole

Une conférence Google pour SEO, développeurs web et webmasters à Montpellier

Deux conférences SEO pour le prix d’une, l’occasion à ne pas manquer pour qui s’intéresse au référencement naturel. C’est le cas des vaillants hérauts de l’agence SEO Horizon ! Deux sont donc partis à Montpellier récolter des informations directement auprès de Google pour ensuite en nourrir l’équipe de référenceurs.

Le 10 octobre 2018 avait donc lieu à Montpellier, dans les locaux du Digital Campus, une conférence Google. Animée par Vincent Courson, porte-parole du pôle technique Google, la première partie de cette conférence était focalisée sur les évolutions à venir pour Google. Elle fut suivie et complétée par une intervention de Nicolas Jardillier, consultant SEO spécialisé en e-commerce.

Au programme de l’intervention de Vincent Courson, le Mobile First Indexing, la vitesse de chargement et les évolutions de la Search Console. Chaque partie de cette intervention était entrecoupée de cours instants de questions-réponses, permettant au public de glaner quelques informations supplémentaires.

Le Mobile First Indexing

Le Mobile First Indexing représente un important changement dans la stratégie de Google. Partant du constat que le mobile possède un important volume de recherche et que cette tendance prend de l’ampleur, Google suit les évolutions de son marché et les accompagne. En effet, plus de 50% des utilisateurs de Google sont sur mobile, un device devenu majoritaire donc.

Déployé en avril 2018, le Mobile First Indexing répond à un besoin de plus en plus présent : servir les internautes sur mobile. Ainsi, c’est dorénavant la version mobile d’une page qui est utilisée pour comprendre et indexer la page.

Ce changement soulève de nombreuses questions et voici un résumé des bribes d’informations récupérées lors de cette conférence :

  • Le déploiement du Mobile First Indexing pour un site sera progressif à partir du moment où celui-ci sera prêt. Un message est envoyé sur la Search Console lorsque le Mobile First Indexing est en place.
  • Le responsive est toujours recommandé : une page pour tout type d’appareil
  • Les Google Bots Desktop et Mobile crawlent les pages. Le bot Mobile réquisitionne alors le contenu de la version mobile.
  • Attention, le cache Google est cassé pour les sites qui sont passés au Mobile First Indexing. Ce problème est déjà en cours de traitement par les équipes Google.

Pour le cas d’un site avec une version desktop différente d’une version mobile :

  • Avoir les informations principales accessibles sur le site web mobile : contenu primaire, métas et données structurées.
  • Conserver les « rel=canonical entre mobile » et desktop pour éviter le duplicate content : la canonique pour la version desktop et l’alternate pour la version mobile.
  • Les informations affichées en desktop mais pas en version mobile ne seront plus prises en compte après le passage du site en Mobile First Indexing.

Qu’en est-il du « display: none; »? (Outils permettant de cacher certaines informations dans un souci d’UX)

  • Google le comprend de mieux en mieux. Une page dans un tel cas ne sera plus automatiquement pénalisée, mais le « display: none; » reste à utiliser avec intelligence et parcimonie.

La vitesse de chargement d’une page web

La vitesse de chargement d’une page web est un critère de positionnement qui accompagne la logique du Mobile First Indexing. Son impact sera négatif sur les pages lentes mais inexistant pour les pages rapides.

Toujours dans un souci de pertinence, ce critère de positionnement se veut moins catégorique que d’autres que Google a pu mettre en place. Ainsi, le positionnement de la page sera surtout basé sur ce que voit l’utilisateur et non le temps de chargement complet de la page, jusqu’au tout dernier script. Dans cette logique, c’est le contenu primaire et le temps d’attente avant une possible interaction avec le contenu, qui prévalent.

De plus, ce critère de positionnement se fera sur la page sans répercussions sur le domaine du site. Google comprend que certaines parties d’un site peuvent être plus rapides, plus lentes, etc. Il ne pénalisera pas l’ensemble d’un site pour une ou plusieurs pages lentes.

Présentation des nouveautés de l’interface Search Console

Déployée au cours des derniers mois, la nouvelle Search Console se veut plus fluide et rapide. Cette évolution de l’outil propose des ajouts intéressants pour le SEO :

  • Une nouvelle logique : détection d’un problème par la Search Console => explication (la Search Console vous renvoie vers de la documentation appropriée au problème soulevé) => test et mise en place d’amélioration => résolution du problème
  • Inspection d’URL : permet de tester une URL, son état d’indexation et ce que Google comprend du contenu de la page. Cet outil permet également d’envoyer l’URL d’une page mise à jour pour qu’elle remplace l’ancienne version dans l’index de Google.
  • Rapports sur les liens : informations sur les liens entrants, sortants, internes
  • Recettes : rapports sur les données structurées qui listent des types d’erreurs présents
  • Actions manuelles : si certaines actions des référenceurs sortent du cadre imposé par Google (Black Hat), cela peut entraîner une action manuelle de la part des équipes Google, avec une notification expliquant les raisons de cette pénalisation et comment résoudre le problème.
  • De nouveaux rapports seront disponibles dans la Search Console d’ici 2019.

L’analyse de données via Google Analytics

La deuxième intervention fut conduite par Nicolas Jardillier. Elle s’est focalisée sur les fondamentaux de l’analyse de données pour l’optimisation d’un site.

Axée sur l’utilisation de Google Analytics et le croisement des KPIs, cette intervention fut l’occasion d’aborder principalement le taux de conversion et son optimisation.

Faisons un rapide rappel des critères à suivre pour un site, notamment e-commerce :

  • Taux de rebond
  • Taux de conversion
  • Page/session
  • Nouveaux visiteurs/visiteurs connus
  • CTR
  • Panier moyen
  • Chiffre d’affaires
  • etc.

Afin d’agir efficacement sur les performances d’un site, les données doivent être exploitées intelligemment. Mais tout autant que les données, l’analyse que l’on en fait est primordiale. En effet, être submergé par un flot de données brutes ne fait que noyer l’intérêt de la data dans du superflu. Aussi, un autre rappel s’impose : le croisement des données et la suppression du bruit permettent une analyse plus efficace.

Par exemple, le nombre de pages/sessions peut être corrélé avec un autre indicateur tel que le chiffre d’affaires ou le taux de conversion.

De même, le taux de rebond peut être segmenté en sous-ensemble pour mieux l’analyser. De là, nous pouvons dégager plusieurs persona pour les visiteurs de notre site. Dès lors, nous sommes en mesure de mieux mesurer l’engagement selon les profils de visiteurs.

Pour engager les internautes sur un site, il faudra alors utiliser ces persona pour modifier le contenu du site en fonction d’un résultat attendu : baisse du taux de rebond, augmentation du taux de conversion, etc.

Comment sélectionner les idées à concrétiser ?

De nombreuses idées et axes d’amélioration peuvent se présenter pour atteindre un objectif. Dans un but d’économie de ressources et d’optimisation des actions à mettre en place, il est important de conserver en tête le tableau ci-après, calqué sur celui présenté par Nicolas Jardillier :

Tableau coût/valeur (évaluation des axes d'amélioration SEO à mettre en place)

 

Ce tableau permet de prioriser les idées selon leur coût et leur valeur. Il vaudra toujours mieux privilégier les idées simples à mettre en place et les plus valorisantes.

Quelques tips et remarques :

  • Dans le cas d’un site consulté sur mobile, les temps de session de moins de 5 secondes peuvent être supprimés de l’analyse des données (élimination du bruit) : un visiteur mobile est constamment distrait par son environnement (rentre dans un métro ou bus, arrive sur un passage piéton, etc.).
  • Historiser les mises à jour de votre site sur Analytics vous permet de conserver un suivi de vos actions. Suite à une évolution importante dans vos statistiques, vous pourrez potentiellement remonter à la source.
  • Le temps d’attention moyen des internautes est passé de 12 secondes en 2000 à 8 secondes en 2013, d’où l’importance du temps de chargement.

👉 L’utilisation de symboles dans les métas se démocratise et peut, selon les cas, apporter un plus dans l’engagement  🎯 des internautes.

 

Pour aller plus loin, la retransmission du live de la conférence SEO Google à Montpellier est disponible sur Facebook. Suite à cette conférence particulièrement plaisante, les envoyés spéciaux de l’agence web Horizon sont rentrés à Toulouse, les poches pleines d’infos SEO à trier et partager. Notre équipe spécialisée en référencement naturel n’en sera que plus efficace !

 


PS : Une boutade s’est glissé au début de l’article. Elle est subtile. La trouveras-tu ?

En lien